La Coulonnoise

La 6e édition aura lieu le dimanche 6 novembre 2022

Traditionnellement calée le premier week-end de novembre, la Coulonnoise reviendra pour une 6e édition le dimanche 6 novembre 2022. Les inscriptions seront ouvertes dès le 1er septembre.

Affiche Coulonnoise 2022 sans partenaires

Seule course du Calaisis organisée lors du 2e semestre de l’année, la Coulonnoise sera de retour en novembre 2022. Comme depuis ses débuts, un 5 et un 10 km seront au programme, tandis que les plus jeunes pourront se mesurer sur 1,5 et 3 km. Le parcours 2022 sera identique à celui de l’édition 2021 avec un passage par le hameau de Préville renforcé et donc des tronçons “Trou-Gai” et “véloroute” un peu moins conséquents.

« La Coulonnoise est à l’heure actuelle la seule course au calendrier dans le Calaisis entre les mois de juillet et de décembre, il s’agit donc d’un rendez-vous à ne pas manquer pour les amateurs de running », indique Philippe Lefebvre, président du SO Calais Athlétisme, club support de cette manifestation organisée par la ville de Coulogne. « La Coulonnoise est l’événement sportif de la commune. Cette belle course qui réunit des centaines de participants chaque année dynamise le territoire de Coulogne. Je suis ravie de participer pour la première fois en tant qu’adjoint, à l’organisation et à l’animation de cette course qui rassemble à la fois les adultes et les enfants », souligne pour sa part Dimitri Duhautoy, l’adjoint aux sports de la ville de Coulogne.

6e édition de la Coulonnoise le dimanche 6 novembre 2022

Horaires

9h30 : départ du 5 km

9h40 : départ du 1,5 km

10h30 : départ du 10 km

10h45 : départ du 3 km

11h30 : remise des récompenses

Tarifs

Du 1er septembre au 4 novembre à 18h : 7€ pour les 5 et 10km (+1€ de frais de gestion pour les inscriptions en ligne). Gratuit pour les 1,5 et 3 km. Inscriptions en ligne ou en mairie de Coulogne (permanences de 17h30 à 18h30 les 1, 15, 29 septembre, 13, 27 octobre et 3 novembre)

Du 5 au 6 novembre : 10€ pour les 5 et 10km. 3€ pour les 1,5 et 3 km. Inscriptions à Decathlon Calais le samedi 5 novembre de 16h à 19h et au Parc de l’Octogone le dimanche 6 novembre jusqu’à 30 minutes avant le départ de chaque course.

Certificat médical ou licence sportive obligatoires pour participer aux 5 et 10 km

Du soleil et de la joie

497 coureurs ont retrouvé les routes de Coulogne pour la 5e Coulonnoise. Une édition courue sous le soleil.

Sur le 5 km, Linda Ducrocq a enlevé la mise pour la 4e fois en 5 éditions, autant dire qu’elle a fait du parcours coulonnois son terrain de jeu. Chez les garçons, la victoire est revenue à Grégory Feutry.

Sur le 10 km, c’est le triathlète François Sbardella qui s’impose tandis que chez les féminines, c’est la nouvelle licenciée du SO Calais Athlétisme, Amandine Perisino, qui a inscrit son nom au palmarès.

Enfin des courses jeunes étaient également au menu.

Karine Vanderstraeten double la mise

Un peu plus de 500 participants ont foulé ce dimanche 10 novembre les quatre parcours de la Coulonnoise au coeur du parc de l’Octogone ou le long de la véloroute, les deux poumons verts coulonnois.

Déjà vainqueur du 10 km féminin en 2017, la pensionnaire de Courir à Gravelines, Karine Vanderstraeten a remporté la Coulonnoise pour la deuxième fois en quatre édition ce dimanche 10 novembre par un temps particulièrement clément. Chez les garçons, c’est Mickaël Brunet (Blanc Nez Triathlon) qui l’emporte après plusieurs places d’honneur lors des éditions précédentes.

Sur le 5 km, le Lillois Raphaël Leroy a dominé la course. Il devance Laurent Cottrez (licencié à Villers-Cotterets mais originaire de Guînes) et l’espoir Julien Lefebvre (SO Calais Athlétisme). Chez les filles, Linda Ducrocq, qui avait remporté les trois premières éditions, a dû se contenter de la troisième place pour son retour à la compétition après une blessure. La Guînoise Gwendoline Denis se classe deuxième tandis que le succès revient à la cadette Raphaëlle Lucas (Bonningues-les-Calais Athlétisme).

Huit podiums pour le SO Calais Athlétisme

Chez les jeunes, on notera le podium 100% SO Calais Athlétisme chez les benjamines avec Zoé Deroi, Camille Gallet et Alice Vanthournout-Salomé. En benjamins, Maxence Hochart (Jogging Club de Licques) l’emporte devant Eliott Grard et Titouan Dupic.

En poussins, Maxime Potier (AC Outreau) s’impose pour la seconde année consécutive devant Louis Fouble et Quentin Lapotre-Gloriant (SO Calais). Chez les filles, Honorine Viviez (Blanc Nez Triathlon) s’impose devant Julia Darras (Jogging Club Licquois) et Camille Pécriaux (Patriote Guînes).

Enfin, du côté des minimes, Hugo Ellul (SO Calais Athlétisme) devance son partenaire de club Jules Lapotre et Henri Peugniez (Lys Calais Triathlon) tandis qu’Inès Marcinkowski devance Marie Tiberghien, pour un doublé signé Lys Calais Triathlon, et Asmaa Boina-Soilihi (SO Calais Athlétisme).

Avec huit podiums décrochés, le SO Calais Athlétisme, qui organise la manifestation en collaboration avec la ville de Coulogne, réalise un beau tir groupé alors qu’une grande partie de ses effectifs adultes étaient mobilisée au sein de l’organisation.

La passe de trois pour Linda Ducrocq

La Guînoise Linda Ducrocq (18’20) a remporté pour la troisième année consécutive le 5,2km de la Coulonnoise, dont la troisième édition, disputée ce dimanche 4 novembre dans des conditions météo très agréables, a réuni 550 participants. Chez les garçons, le succès est revenu à Jérôme Rouguet. 9e du 10 km lors de l’édition 2016, le pensionnaire d’Unirun, pour sa deuxième participation à Coulogne, a fait exploser le groupe de quatre qui s’était porté aux avant-postes en portant deux accélérations dans les deux derniers kilomètres. « J’ai fait le marathon d’Amsterdam il y a quinze jours, je suis venu ici pour faire un peu de vitesse avant le cross de l’Acier dans deux semaines », explique le lauréat, également 4e à Wormhout la semaine précédente.

Découverte et succès pour Ghys et Caron

Le 10 km a, quant à lui, couronné deux lauréats qui découvraient la Coulonnoise. Chez les garçons, c’est le licencié de l’Entente Maritime Athlétisme Alexandre Ghys qui a dominé les débats en reléguant son second à plus de deux minutes. « Le parcours est roulant et comme il n’y avait pas de vent, il y avait moyen de faire un temps. Mais comme il n’y avait personne avec moi, je n’ai pas pu passer sous les 33’ (33’14’’ au final). Je ne suis pas parti assez vite, j’ai fait le deuxième 5 km plus vite que le premier », explique le vainqueur qui participera dans deux semaines aux championnats de France de cross-country de la police et envisage de se spécialiser en semi-marathon la saison prochaine.

Chez les filles, la victoire est revenue à Sophie Caron qui faisait son retour à la compétition après une coupure. « J’ai passé mon concours de professeur d’EPS et du coup je me suis moins entraînée. Le dernier 10 km que j’avais fait, c’était à Boulogne en… 2007. » Cette triathlète n’est pourtant pas restée une dizaine d’années sans rien faire en multipliant les triathlons. « Je fais habituellement du format S, avec 5 km à pied, mais cet été, j’ai fait des M, où la course à pied se dispute sur 10 km. »

Chez les jeunes, on notera les victoires de Maxime Potier et Emie Bailliet chez les poussins, de Maxence Hochart et Léa Watbled chez les benjamins et de Jules Lapotre et Raphaëlle Lucas chez les minimes.

Julien Dequidt dompte la Coulonnoise

Julien Dequidt (AC Audomarois) a remporté le 10 km de la deuxième édition de la Coulonnoise disputée le dimanche 12 novembre 2017, une édition qui a réuni près de 600 participants. Il devance Maximilien Holard (EMA 62) et Kévin Lemaire (AS Marck). Chez les féminines, victoire de Karine Vanderstraeten (Courir à Gravelines).

Sur 5 km, succès de Raphaël Henquez qui devance Vincent Fourrier et Daniel Lheureux. Chez les féminines, la Guînoise Linda Ducrocq s’impose pour la seconde année de suite.

Delbecque et Lemaire ouvrent le palmarès

La première édition de la Coulonnoise a réuni 493 participants sur les quatre distances au programme. Sur le 5,8 km, c’est Olivier Delbecque, un vétéran licencié à l’Amicale du Val de Somme, qui ouvre le palmarès. Pas rassasié, notre ami Picard prend également la 4e place sur le 10 km, une distance où la victoire revient au Marckois Kévin Lemaire.

Chez les femmes, la Guînoise Linda Ducrocq (21’59) et la Touquettoise Stéphanie Ringot (40’53’’) s’imposent respectivement sur le 5,8 et le 10km.

Le SO Calais Athlétisme, qui composait l’essentiel du peloton chez les jeunes, remporte le prix du club le plus représenté.